Suivez-nous

  • dailymotion
  • scoop-it
Rechercher
Fermer

Bretagne Très Haut Débit - Le haut débit arrive au Minihic-sur-Rance

Publié le 26 février 2016

Les opérations de montée en débit constituent une des premières étapes du projet Bretagne Très Haut Débit, dont l’objectif est d’amener le très haut débit à travers la fibre optique à 100 % des foyers bretons.

Les opérations de montée en débit ont pour objectif d’améliorer les débits de l’accès à Internet dans des zones aujourd’hui mal desservies. Elles permettent aux fournisseurs d’accès à internet d’offrir aux usagers, particuliers et entreprises, des niveaux de services jusqu’à 20 Méga bits par seconde via la technologie ADSL, voire plus dans certains cas, en lieu et place des 2 Méga bits par seconde actuellement constatés.

L’inauguration, ce jour, par Martine Craveia-Schütz, Présidente de la Communauté de Communes Côte d’Emeraude, Martin Meyrier, Conseiller régional, Isabelle Courtigné, Conseillère déléguée du Département d’Ille-et-Vilaine, et Rémy Bourges, Vice-Président du Syndicat mixte Mégalis Bretagne et Vice-Président du Pays de Saint-Malo en charge du numérique, de l’armoire de montée en débit sur la commune du Minihic-sur-Rance (35) constitue la concrétisation sur le terrain de ces opérations.

« C’est par l’action commune et efficace de la Région Bretagne et de toutes les collectivités bretonnes, avec le soutien de l’Etat et de l’Union européenne, que le projet Bretagne Très Haut Débit connaît ici ses premiers résultats concrets au service des Bretons et de l’attractivité du territoire régional », déclare Rémy Bourges, Vice-Président du Syndicat mixte.

Les travaux menés sur la commune du Minihic-sur-Rance sous maîtrise d’ouvrage du Syndicat mixte Mégalis Bretagne et confiés à la société Orange ont visé à remplacer le réseau cuivre jusqu’au nouveau « nœud de raccordement abonnés » (NRA) par de la  fibre optique, afin d’améliorer les débits offerts à l’arrivée à l’usager.

Depuis le 25 janvier 2016, environ 208 foyers du Minihic sur Rance, rattachés au sous-répartiteur situé rue des Marins, ainsi que les entreprises installées sur cette  zone, voient leurs débits Internet considérablement augmenter sans changer leur installation, le réseau cuivre du téléphone étant conservé entre la nouvelle armoire de montée en débit et le domicile ou les bureaux.

Les personnes ayant déjà l'ADSL à bas débit et une box doivent contacter leur Fournisseur d'Accès Internet afin, le cas échéant, de disposer de nouveaux services (télévision haute définition sur ADSL, vidéo à la demande, bouquet de chaînes de TV, téléphonie, etc.). Ceux qui ne disposaient pas jusqu'à ce jour de l'ADSL peuvent désormais souscrire un abonnement ADSL chez l'opérateur de leur choix en fonction des services souhaités.

Cette opération de montée en débit est complémentaire de celle mise en service en avril 2015 et qui concernait 476 foyers du Minihic-sur-Rance, rattachés au sous-répartiteur rue du Général de Gaulle.

Ces opérations de montée en débit sont cofinancées par l’Union Européenne (FEDER), l’Etat (Fonds national pour la société numérique), la Région, le Département d’Ille-et-Vilaine et la Communauté de communes Côte d’Emeraude.

174 opérations de montée en débit, comme celles réalisées au Minihic-sur-Rance, ont été mises en service sur le territoire breton en 2015 et début 2016 et concernent 50 000 foyers et entreprises. Le territoire de la Communauté de Communes de la Côte d’Emeraude a ainsi bénéficié de 4 opérations de montée en débit, celles du Minihic-sur-Rance, mais aussi celles réalisées sur les communes de Pleurtuit et La Richardais.

Un premier bilan de ces opérations peut être d’ores et déjà tiré. La durée moyenne de réalisation de chaque opération a été de 1 an et trois mois, sachant que 85% d’entre elles ont été réalisées en moins d’un an et demi. Alors qu'avant les opérations de montée en débit, 98% des foyers concernés avaient un débit inférieur à 8 Mbit/s, 96% d’entre eux bénéficient désormais d'un débit supérieur à 8 Mbit/s. De même, alors que 19% étaient éligibles à un service de télévision par internet avant les travaux, 99% le sont aujourd’hui.

Parallèlement, Mégalis Bretagne déploie la fibre, qui va concerner, pour la première tranche de travaux (2014-2016), 70 000 prises, notamment les villes d’Auray, de Carhaix, de Lamballe et de Redon ainsi qu’un nombre de prises équivalent en zones rurales où les débits sont les plus faibles.

La deuxième tranche (2016-2018) concernera directement le territoire de la Communauté de Communes de la Côte d’emeraude avec un déploiement de la fibre sur Dinard et les parcs d’activités limitrophes ainsi que la commune de Trégon.

Toutes les actualités

Mégalis Bretagne en 3 points

  1. Notre syndicat mixte regroupe 64 membres qui réprésentent 1233 communes bretonnes
  2. Il est en charge de l'animation et de la gestion du projet Bretagne Très Haut Débit...
  3. ... et également du développement des usages des réseaux de communication électronique et de l'administration électronique.

Megalis Divers > Contenu > pictoContactPresse

Mégalis Bretagne - Contact presse

Nom :
Pichard
Prénom : Quentin
Coordonnées :
quentin.pichard@megalis.bretagne.bzh
02.99.12.59.47 / 07.72.22.49.63