Suivez-nous

  • dailymotion
  • scoop-it
Rechercher
Fermer
Accueil > AMENAGEMENT NUMERIQUE > Etat des lieux du déploiement > La 1ère phase de déploiement (2014-2018)

La première phase du déploiement (2014-2018)

La programmation de la première phase du projet Bretagne Très Haut Débit a été adoptée par le Syndicat mixte en octobre 2013 après une concertation avec les Communautés de communes organisée par les Départements dans le cadre des commissions Programmation et Financement de Mégalis Bretagne.

La première phase prévoit entre 2014 et 2018 le déploiement de la fibre optique pour environ 240 000 locaux (foyers, entreprises et services publics) situés dans 13 villes moyennes (Auray, Carhaix-Plouguer, Châteaulin, Dinan, Dinard, Lamballe, Landerneau, Loudéac, Paimpol, Ploërmel, Pontivy, Quimperlé et Redon – en bleu sur la carte) et l’équivalent en nombre de lignes en zone rurale (en vert sur la carte).

>> Voir carte sur GéoBretagne

Les modalités de programmation des phases suivantes (2018-2030) sont en cours de définition.

Une Délégation de service public pour maintenir, exploiter et commercialiser le réseau

L'exploitation du réseau de fibre optique ainsi construit a été confiée à un délégataire de service public, une entreprise qui est chargée de :

  • la prise en charge du Réseau construit par Mégalis Bretagne, au fur et à mesure de sa réalisation,
  • la construction des raccordements finals,
  • l'exploitation technique du Réseau,
  • la commercialisation du Réseau auprès des fournisseurs d'accès internet aux particuliers et aux entreprises.

FttH

 

La première tranche de travaux (2014-2016)

Elle prévoit entre 2014 et 2016 le déploiement de la fibre optique jusqu'à l'abonné pour environ 70 000 locaux (foyers, entreprises et services publics) situés dans 4 villes moyennes (Auray, Carhaix-Plouguer, Lamballe et Redon – en bleu sur la carte) et l'équivalent en nombre de lignes dans 28 zones rurales (en vert sur la carte).

Cette première tranche de travaux comprend également 174 opérations de montée en débit (en rose sur la carte). Dans des zones aujourd'hui très mal desservies, la montée en débit consiste à remplacer les réseaux historiques (cuivre) situés entre les sous-répartiteurs et les « nœuds de raccordement abonnés » (NRA) par des fibres optiques, afin d'améliorer les débits offerts dans l'attente de la fibre optique jusqu'à l'abonné.

Phase1-Tranche1

Zoom sur les zones d'initiative privée

Une convention cadre régionale avec Orange a été signée le 28 juin 2013 organisant le suivi des déploiements sur lesquels l'opérateur privé s'est engagé et qui représente environ 40% des foyers bretons à couvrir : les territoires autour de Brest, Concarneau, Douarnenez, Fougères, Guingamp, Lannion, Lorient, Morlaix, Quimper, Rennes, Saint Brieuc, Saint-Malo, Vannes et Vitré.

Un premier comité de suivi de la convention régionale signée entre Orange, l'Etat, et les collectivités concernées par les investissements en propre de cet opérateur s'est tenu le 23 octobre 2014. Cette réunion a permis de faire un point d'étape sur l'état des déploiements de l'opérateur et constaté que les engagements étaient globalement tenus.